A Tribute To Maitre Beye

Reflecting On A Great Man

1 | 2

Geneva, Switzerland / June 16 2008

"Maitre Beye was a loyal servant to the cause of peace and his life's work symbolized dedication to the common humanity of all people. Maitre Beye 's tragic death, along with seven others, was a terrible blow to us all."

Kofi Annan, 7th Secretary General of the United Nations

South Africa / June 16 2008

"Mr. Beye always displayed a passionate desire to promote the best interest of the Angolan people, in their protracted search to fully implement the Lusaka Protocol. His dream of a binding and durable peace in Angola is one he carried with him from his days as Foreign Minister of Mali."

Alfred Nzo, Former South African Minister of Foreign Affairs

United Nations, New York / June 22, 2008

This testimony is on behalf of a group of Friends of Alioune Blondin Beye (ABB):

  • Those who worked closely with him and whom he could call any time of the day or the night;
  • Those he would confide to, on matters of personal concern, in the privacy of late hours;
  • Those he would share a meal with on week-end, a laughter or a joke in a relaxed atmosphere;

I had the terrible privilege to be dispatched to Abidjan to assist in the collect and transfer of the bodies of our colleagues to their respective countries. This assignment taught me two things:

  • Earth is a transition camp. We are all to leave it. Sooner or later;
  • Whatever we are now will disappear. What will remain forever is the legacy we leave behind.

As the inner friends of Alioune Blondin Beye, we are proud to have inherited from him, a formidable and powerful legacy:

  • The legacy of a relentless & uncompromising warrior in pursuit of peace on earth;
  • The legacy of a man of God, his ultimate reference;
  • The legacy of a man of professionalism and hard work;
  • The legacy of a man of truth and absolute integrity;
  • The legacy of a man of dedication and self-sacrifice;
  • The legacy of a man of faith in Universal values;
  • The legacy of a man of hope and vision;
  • The legacy of a man of tolerance & understanding;
  • The Legacy of love for Africa, the world and mankind;
  • The legacy of a man with a human touch in his management culture;

Maitre Beye was and will remain for us, the "Maitre", i.e. the Master, the Mentor, the wise man. He was also, and above all, the friend. He was an indomitable peace warrior, uncompromising on principles, an admired and respected leader. Drawing from an inner reserve of generosity, he would not hesitate to go beyond the call of duty to get his job done and well done. His life emulates all those who approached him. He was a unique role model who taught us the virtues of serving the world, the virtue of love. Using his suffering heart as a metaphor (he had a bypass surgery), he loved to quote: "The Heart is a bizarre organ. It is so small that it fills up in seconds with anger and hatred. At the same time, it is so big that it can take all the love of the world".

Maitre Beye, paid the ultimate sacrifice for his love for Africa. He gave his life at the forefront of the UN battle for peace on earth. We, his friends, salute his memoire and the memoire of our colleagues who died with him.

Friends of Alioune Blondin Beye

Mauritanie / 17 Juin 2008

Hommage à la mémoire d'un grand Africain

"Les grands hommes meurent deux fois, une fois comme hommes, et une fois comme grands."(Paul Valery)

Nous sommes en 1974, dans le salon des délégués, je croisais un malien de ma génération, un juriste hors pair qui venait de faire une brillante intervention à la 6ème Commission des Nations Unies. Dès lors nous liames amitié qui devait durer près d'une génération. Dans les couloirs des Nations Unies il prenait toujours le temps pour saluer tout le monde avec un sourire qui lui est resté légendaire. Nos rapports personnels courtois et affectueux devenaient alors de plus en plus solides et indéfectibles empreints d'estime réciproque et de grande considération à l'image des liens de nos deux pays la Mauritanie et le Mali tissés par l'histoire et la géographie.
Deux années plus tard, dans le salon de la gare à Bonn en Allemagne, alors qu'il venait de la Haye où il avait donné une brillante conférence sur un sujet d'actualité, nos retrouvailles rompirent le silence de la gare. Il venait d'être nommé Ministre dans le Gouvernement de son pays. C'était une heureuse occasion que de le féliciter très chaleureusement. Nos chemins dès lors se croisèrent plusieurs fois dans les travées des conférences africaines arabes et internationales. Continuer...

Bal Mohamed el Moctar
Ancien Ambassadeur de Mauritanie
Ancien fonctionnaire de l'O.U.A

Nations Unies, New York / 17 Juin 2008

J'ai eu l'honneur de travailler avec Mr Alioune Blondin Beye à la Mission d'Observation des Nations Unies en Angola.
Doté d'une intelligence et d'une mémoire largement au-dessus de la moyenne, Mr Beye avait une capacité de travail hors du commun. Il venait à son bureau, tôt le matin, avant tout le monde, et il en repartait, tard le soir, après tout le monde. Une fois rentré chez lui, il continuait à travailler: lisant et annotant le courrier arrivé, signant ou corrigeant le courrier départ.
Mr Beye était très méthodique et pendant les nombreuses réunions qu'il tenait, il étonnait les participants par sa parfaite maitrise de tous ses dossiers.
Maitre Beye, comme on l'appelait communément en Angola, aimait son travail et avait une haute conscience de l'importance de sa mission en Angola et s'était entièrement dédié à cette Mission.
Il avait foi en la paix en Angola, même aux heures difficiles du processus de paix il gardait toujours espoir.
Il disait parfois de lui-même, qu'il était entêté mais pas naïf.
Son dynamisme était légendaire.
En tant qu'africains nous étions très fiers de lui car, grâce à ses grandes qualités intellectuelles et morales, il a donné aux non africains de la mission, une image très positive du leader Africain.
Sa disparition a été une immense perte non seulement pour le Mali, son pays natal, mais aussi pour l'Afrique et la Communauté Internationale.
Mais pour nous au Mali, et c'est notre consolation, dans notre conception des choses, ne meurent jamais des Hommes de foi, d'action et de légende tel Alioune Blondin Beye.

Mr Theophile Sangare
Ancien Political Affairs Officer (PAO)
Mission d'Observation des Nations Unies en Angola (MONUA)

Addis Abeba, Ethiopie / 18 Juin 2008

Hommage A Maitre Alioune Blondin Beye

L'histoire nous apprend que dans toute société il ya de grands hommes dont la pospérité se souviendra à jamais. Maïtre Alioune Blondin BEYE appartient sans aucun doute à cette catégorie. Comme le dit un adage bambara : " La mort peut anéantir la chair et l'os mais elle ne peut faire disparaître la renommée " Si c'était le cas le nom du fondateur de l'Empire du Mali, Soundiata Kéïta, aurait été à jamais effacé de toutes les mémoires. Maître Beye a été et restera pour moi un modèle, un patiriote convaincu, un diplomate chevronné, un négotiateur hors pair et un pan Africaniste passioné.

J'ai connu l'homme en 1978 dans des circonstances à la malienne, par l'entremise de son jeune frère Abdoulaye BEYE qui était à l'époque Directeur Technique de la Compagnie Malienne des Textiles (COMATEX), une société et entreprise d'Etat fruit de la coopération sino-malienne et basée à Ségou. Abdoulaye et moi même avions deux points communs : on avait tous les deux été Président de Section de la Fédération des Etudiants d'Afrique Noire en France (FEANF) et on avait été déclaré persona non grata en France. Lorsque Abdoulaye a appris que j'avais été expulsé de France comme lui et pour des motifs similaires, il a tenu à me rencontrer et à me présenter à son frère Alioune Blondin. C'était en juin 1978 à Ségou. Continuer...

Mohamed Chérif DIARRA
UNESCO Addis Ababa, Ethiopie

Kinshasa, R.D. Congo / 19 Juin 2008

HOMMAGE A ALIOUNE BLONDIN BEYE
Blondin, GRAND FRERE, comme nous t'appelions affectueusement.
L'on se souvient de ta bonté agissante et ,
Omni présente dans tout ce que tu entreprenais.
Nul ne peut aujourd'hui encore être sans regret de ton
Départ brutal et sans retour de ce monde que tu tentais d'assouplir.
Il est important de savoir, pour ceux qui
Nourrissent l'idée de servir l'humanité de leur compétence, de
Bien appliquer les leçons d'humilité que MAITRE nous a léguées
En toute sincérité durant le règlement du conflit angolais.
Yahve, le tout puissant, nous en sommes convaincus
En a tenu compte pour sa vie dans l'au-delà.
ALIOUNE BLONDIN BEYE, NOUS SOMMES FIERS DE TOI.

Salmana Achy